Jardins Secrets, le blog

Une évasion bucolique et originale sur 7000m2. Ouvert 7j/7 du 9 avril au 8 octobre 2017



Le blog de Nicole

Avant les Jardins Secrets ? Le Chant des Fleurs !



La route qui mène aux Jardins Secrets ne ressemble en aucun cas à une ligne droite... Avant de se consacrer pleinement à leur petit paradis haut-savoyard, Alain et Nicole ont emprunté d'autres voies et réalisé d'autres projets, en particulier la création d'un atelier de meubles peints "Le chant des Fleurs".
Nicole dans cet extrait de "Jardins Secrets, secrets de vie", nous conte la genèse de leur première petite entreprise qui n'a pas connu de crise... C'était il y a plusieurs décennies !



Avant les Jardins Secrets ? Le Chant des Fleurs !
"Nous avons maintenant regagné nos montagnes et habitons une toute petite maison au bord de la route. Derrière elle, s'étalent un jardinet à l'ombre d'un tilleul, une prairie grasse et fleurie et un potager visité sous la lune par un lapin que nos trois Alice ont apprivoisé. Le garage-atelier devient l'épicentre d'un laboratoire vivant. Du matin au soir, du chaudron bouillonnant de l'apprenti sorcier, sortent des meubles étranges. Lacérés de coups de chaîne, piquetés, griffés, roulés sur le gravier, ils sont jetés sans ménagement sous le soleil et la pluie. Après le purgatoire, vient le temps de la résurrection. À moi de jouer maintenant : je nettoie, ponce, cire et lustre les meubles meurtris qui révèlent alors toute leur grâce rustique. C'est du « flambant vieux » dont raffolent les brocanteurs.
Parfois, un meuble échappe à ce traitement de choc et se pare de guirlandes de fleurs délicates et naïves. Il rejoint au bord de la route ses compagnons noirauds et balafrés. Des amateurs curieux repèrent ces meubles singuliers, s'arrêtent, achètent, conseillent :
- « Il y a un salon à Paris, ouvert aux professionnels de la décoration. Vous devriez exposer vos meubles peints ».
Nous décidons alors de tenter notre chance et remplissons notre vieux camion de meubles campagnards qu'il a réalisés avec une charmante gaucherie et que j'ai peints avec une maladroite application, toujours encouragée par mon compère à la foi inébranlable.
- « Bravo ! Continue ! Tu vas y arriver ! »
La magie de cette petite phrase, en même temps qu'elle me révélait à moi-même, allait nous ouvrir un champ de « possible » jusqu'alors inespéré…
C'est dans l'euphorie que nous rentrons de notre premier salon, notre camion vide, notre carnet de commande rempli. Avec toute notre candeur d'artisans néophytes, ignorants des modes, nous pénétrons dans le monde de la décoration au moment le plus opportun et à l'endroit précis où s'élaborent les courants d'idées et les nouvelles tendances. À l'époque des châles tissés, des sabots de bois et des fromages fermiers, on prône le retour à la nature, à la vie simple, aux objets " faits main" . Nous sommes exactement dans le vent, et nous l'avons en poupe. Nous saisissons cette chance. La fraîcheur de nos meubles, notre ardeur au travail feront le reste. Très vite, nous créons une petite entreprise de meubles peints, baptisée Le Chant des Fleurs, étape prémonitoire sur la route de nos Jardins Secrets.
C'en est fini de notre vie de bohème, insouciante et légère. Nous devons à présent gérer notre nouvelle activité pour plus d'efficacité. Des mots jusqu'alors inusités apparaissent dans notre vocable commun : embauche, facture, traite, fiche de paie, comptabilité, chiffre d'affaire, taxe, impôt…
Il faut déménager, louer atelier et entrepôt, embaucher, investir dans un véhicule et des machines, stocker, expédier, livrer. Nos meubles fleuris partent aux quatre coins de la France et sont revendus dans de belles boutiques de décoration. Nous sommes fiers de cette reconnaissance professionnelle, nous, les autodidactes.
Le Chant des fleurs devient une ruche bourdonnante qu'il coordonne avec pétulance pendant, qu'inlassablement, je peins… Je peins en surveillant le dîner et les devoirs des enfants, je peins en parlant et en écoutant parler. Du matin au soir, souvent tard dans la nuit, je peins assidûment parce que c'est mon travail, passionnément parce que c'est mon plaisir ! Des milliers de meubles naissent sous mes mains, toujours avec le même amour. Je récolte maintenant le fruit de ma persévérance. À force de tâtonnement, je mets au point une technique très simple pour rendre la subtilité des tons pastels que je recherche."

Extrait du livre "Jardins Secrets, secrets de vie", Nicole Moumen (Éditions Milan, 2004).
En vente à la boutique

Sonia Moumen


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Notre histoire | Votre visite | Groupes | Evénements 2017 | Restauration | Le blog de Nicole | Ils ont aimé ! | Vidéos | A voir aux alentours | Informations pratiques | Actualité | Boutique