Jardins Secrets, le blog

Une évasion bucolique et originale sur 7000m2. Ouvert 7j/7 du 9 avril au 8 octobre 2017



Matériaux

Des matériaux de construction et de décoration



Plusieurs matériaux se mêlent et se répondent au cœur des jardins. Petit tour de ceux que vous avez peut-être déjà vus ou qu’ils vous restent à découvrir.



Le mortier de chaux
C’est un mélange de ciment, de sable, de chaux et de colorants. Longuement expérimenté au sein de notre atelier, c’est un élément clé de la construction des jardins.
Moulé, il est la structure architecturale du jardin andalou.
Modelé, il sert à constituer un décor de fruits dans la cour des calades.
Peint, il revêt l’aspect de tomettes à l’ancienne dans la pièce campagnarde.

Le bois
Premier matériau apprivoisé par Alain, le bois est très présent dans les Jardins Secrets. On le retrouve ainsi tourné en moucharabiehs dans la galerie du même nom, sculpté aux motifs du Queyras sur la porte de la piscine, ou encore découpé à la scie sauteuse en forme de paniers de fleurs dans la galerie des palmettes.
Dans la chambre autrichienne, les meubles traditionnels en bois peint racontent la vie des montagnes, tandis que dans la chambre provençale, l’herbier, lui aussi en bois rappelle les senteurs du sud.

Le cuivre
Dernier né des Jardins Secrets, il habille toitures et clochetons. On le retrouve également martelé sur des coffres en bois.

Le calcin
Constitué de petits morceaux de verre colorés, pilés et polis, il est utilisé comme ornement dans les jardinières et les pots de fleurs dans le jardin d’Arlequin. Mieux encore, Nicole l’a utilisé pour réinventer le vitrail : morceaux de calcin collés, peinture sur verre et poussière de verre donnent à la verrière près de la piscine mille éclats de lumière colorée.

Les calades
La cour du grand marronnier, première cour traversée par les visiteurs, la cour des calades et les loges de la folie en sont tapissées. Des petits galets, disposés en motifs floraux ou géométriques, sont incrustés dans le ciment gris ou blanc.

La peinture
Dans chaque espace intérieur, la peinture de Nicole s’exprime pleinement. Les techniques qu’elle utilise, anciennes ou modernes, permettent un rendu et une atmosphère chaque fois différents : le brou de noix confère ainsi à l’apothicairerie une ambiance sombre et précieuse, la gomme laque une couleur miel et chaleureuse à la chambre autrichienne, la gouache permet des motifs fins, légers, transparents dans la chambre provençale. En amont, la colle d’os de lapin ou la peinture acrylique préparent le bois.

Des fleurs et plantes
Jardin de curé, jardin d’apothicaire, jardin persan… les plantes sont multiples. Souvent blanches, vivaces ou saisonnières, aromatiques ou grimpantes, agrumes, roses, lys, pivoines, glycines, clématites, cosmos, bignones… Toutes subliment l’architecture du lieu qu’elles occupent. Le jardinage est l’apanage de Nicole. Son mot d’ordre : le naturel ! Elle plante et cultive sans adjuvant chimique : abeilles et papillons se chargent de la pollinisation. À l’automne, les feuilles du marronnier sont ramassées et utilisées pour protéger les plantations des hivers rigoureux.

Sonia Moumen


Notez

Histoire | Ambiances & esthétiques | Matériaux