Jardins Secrets, le blog

Une évasion bucolique et originale sur 7000m2. Ouvert 7j/7 du 8 avril au 7 octobre 2018



Le blog de Nicole

Octobre aux Jardins





Octobre aux Jardins
Octobre au jardin est un roi fantasque et tyrannique qui s’évertue à souffler le chaud et le froid, nappe la campagne de brume opaque puis soudainement la déchire, lève le vent, fait pleuvoir les marrons, valser les feuilles flétries, et fermer les portes de nos Jardins Secrets sur un flamboiement mordoré qu’aucun visiteur, hélas, ne peut plus admirer.
Pourtant les cosmos, asters, anémones du Japon portent encore beaucoup de boutons. Les fuchsias renaissent abreuvés de rosée matinale et les rosiers « fées des neiges » éclairent encore la nuit de quelques roses tenaces, qui portent bien leur nom.
Mais c’est le jaune surtout qui répand sa lumière, même sous le ciel noir.
Bidens, sanvitalia, oeillet d’Inde, anthémis, cosmos sulfureux n’en finissent pas de fleurir. Et les capucines, ces effrontées, qui boudeuses tout l’été, se donnent maintenant des airs de trompette, couleur de cuivre et de feu.
Alors, pourquoi Octobre décrète-t-il la fermeture de nos Jardins Secrets ? Parce qu’il y a beaucoup de travail avant que les doigts ne soient bleuis et gourds. Notre marronnier est un patriarche centenaire. Il lui faut un bon mois pour se défaire de ses feuilles qu’il éparpille sans vergogne sur les cours et les bassins. Il nous faut autant de temps pour les ratisser, les ramasser, et les étendre sur les plantations en manteau léger.
Les rosiers grimpants lancent comme des sauvages leurs grandes tiges vers le ciel. Il faut les attacher en les courbant pour les aider à fleurir et à résister cet hiver aux manchons de neige glacée.
Il serait dommage aussi de ne pas récolter et faire sécher la sauge, la mélisse et la menthe pour de douces tisanes.
Le moment est idéal pour rabattre, sarcler, biner, éclaircir par ci, densifier par là, aérer la terre et lui confier les bulbes qu’elle transformera l’année prochaine en crocus, narcisses, muscaris, jacinthes, tulipes, lys et amarillys… Un trou, un bulbe, un peu de terre, le froid et l’oubli par dessus jusqu’au miracle espéré.
L’hiver arrive ! Vive la saison qui nous fait rentrer à la maison et vive celle qui nous poussera dehors, comme des abeilles engourdies, pour répondre à l’appel irrésistible du printemps au jardin.
A bientôt, dès le 10 avril 2011, pour le retrouver tout neuf, tout beau…

Nicole Moumen


Notez


1.Posté par Sonia Moumen le 24/10/2010 22:06

dommage que l'automne soit arrivé si vite... aux Jardins Secrets

Nouveau commentaire :
Twitter

Notre histoire | Votre visite | Groupes | Evénements 2017 | Restauration | Le blog de Nicole | Ils ont aimé ! | Vidéos | A voir aux alentours | Informations pratiques | Actualité | Boutique