Jardins Secrets, le blog

Une évasion bucolique et originale sur 7000m2. Ouvert 7j/7 du 8 avril au 7 octobre 2018



Histoire

Une symphonie encore inachevée



Nicole, complice et cheville ouvrière de la conception des Jardins Secrets raconte cette aventure d’exception



« Ensemble, ce ne sont plus des jardins que nous construisons mais une histoire, un univers. »

Longtemps, nous avons cherché notre maison.

Un jour, nous l’avons trouvée, dans une cour encombrée de charrettes et de ferrailles, d’où suintait un filet de purin. Ce n’était certes pas la « maison de nos rêves », cette vieille bâtisse savoyarde aux portes grinçantes, aux planchers gémissants et dont les murs sentaient l’étable… Mais nous avions une furieuse envie de campagne pour vivre en famille avec nos trois filles adolescentes et pratiquer notre activité professionnelle qui était à l’époque, de fabriquer des meubles et de les décorer. Et nous étions plein d’énergie !
Très vite, nous nous sommes mis au travail, jetant, brûlant, démolissant jusqu’à faire place nette pour à nouveau reconstruire, allegro vivace !

Dans son « atelier-écurie » aux murs chaulés, Alain élabore alors un grand jeu de construction dont les éléments feront naître notre maison : colonnes, balustrades, boiseries, moucharabiehs.
Peu à peu, au bout de notre ferme, s’installe pour nous abriter une habitation chaleureuse et raffinée. Mais Alain est infatigable et toute cette terre inexploitée, là devant ses yeux, lui donne des idées ; idées de jardins gazonnés tout d’abord, pour structurer l’espace, puis de jardins architecturés, plus tard, pour étancher la nostalgie de nos pays d’enfance (le Maroc et la Tunisie) et raviver les souvenirs des jardins clos, murmurants de fontaines.

Ainsi sans que nous y prenions garde, insensiblement, l’Orient s’est invité chez nous, allegro con brio !

« Les visiteurs affluent de plus en plus ébahis, de plus en plus admiratifs. »

Pendant des années, Alain continue d’avancer obstinément sans savoir toujours où il va, empruntant des chemins de traverse, découvrant de nouveaux horizons.

J’aime suivre à ses côtés les sentiers vagabonds, trouvant jolie la balade qu’il me propose, même si elle est un peu risquée. Nos trois filles, Leïla, Myriam et Sonia vont nous rejoindre dans cette aventure et jouer leur partition dans une fantaisie à plusieurs mains, un peu folle mais prometteuse. Ensemble, ce ne sont plus des jardins que nous construisons mais une histoire, un univers.

Notre « chez nous » intrigue, séduit. Nous avons maintenant envie de le partager. Il faut oser ! Nous ouvrons grand les portes de nos Jardins Secrets. Rondo ! C’est la fête ! Les visiteurs affluent de plus en plus ébahis, de plus en plus admiratifs.

Nous abandonnons alors nos meubles peints et continuons, andante sostenuto la construction de nos Jardins Secrets jusqu’au l’adagio final que nous espérons encore très… très… lointain…



Notez

Dans la même rubrique :

Histoire | Ambiances & esthétiques | Matériaux