Jardins Secrets, le blog

Une évasion bucolique et originale sur 7000m2. Ouvert 7j/7 du 8 avril au 7 octobre 2018


Le blog de Nicole

Joli mois de mai





Joli mois de mai
Le joli mois de mai s'est installé dans l'herbe fraîche et drue, émaillée de coquelicots. Son haleine légère sent l'iris et la fleur d'acacia. Les jardineries et pépinières sont pleines de séduisantes promesses et chacun rêve, parmi les godets et les pots, de balcons fleuris, de vivaces épanouies, d'arbustes parfumés, de tomates savoureuses.
C'est le luxe d'un peuple en paix que de pouvoir s'adonner au bonheur tranquille du jardinage et à l'art d'embellir et d'enrichir son jardin et son quotidien d'un peu de beauté et de charme.
Chaque année, c'est la ruée vers les fleurs... Prudence cependant ! Méfiez-vous des potées trop aguichantes, gavées d'engrais, aux racines enroulées en chignon trop serré. Ces irrésistibles ne supportent pas d'être transplantées. Confinées dans leur terreau, elles ont pris des habitudes "d'assistées" et sont incapables de s'adapter.
Préférez les plantes plus fluettes aux fines racines filamenteuses. Celles-ci tisseront leur toile dans leur terre d'accueil et deviendront vite robustes et généreuses.
Il est inutile également d'installer trop tôt les plantes frileuses. Leur fleurissement est artificiel et illusoire et leur flétrissement assuré à la première incartade de température. Jusqu'à présent, nous attendions le passage des "Saints de glace" autour du 10 mai et leur cortège malencontreux de pluie, de froid, et parfois de grêle. "Mais cette année ma brave dame, la météo est toute chamboulée et les Saints de glace ne sont point passés ! Peut être bien qu'ils passeront en juin ou en juillet !"
Ceci dit, il serait cruel de transformer votre jardin en hôpital de fleurs anorexiques et anémiées. Il parait que "le bon sens est la chose du monde la mieux partagée." Appliquons-le au jardin ! Installons les fleurs aux endroits qui leur conviennent : fleurs de soleil, fleurs de lumière tamisée, fleurs d'ombre. Toutes ont leur besoin et ces belles de mai fleuriront jusqu'à l'automne et ne tricheront pas si vous êtes attentifs aux petits signes qu'elles envoient discrètement, en exultant ou ronchonnant.
Depuis 2 années, un constat me chagrine et m'alarme : les abeilles sont de moins en moins nombreuses à butiner dans mon jardin de curé pourtant exubérant de fleurs. Pour elles, j'ai choisi de ne pas traiter mes rosiers ce printemps, après avoir vu avec mes petits enfants "Pollen", un beau film édifiant sur le miracle de la pollinisation. Hélas ! Nous étions quatre dans la salle ! En sortant, j'étais à la fois honteuse et fière de constater que Maël (13 ans) et Mattéo (15 ans) connaissaient bien mieux que moi les secrets des insectes pollinisateurs et des papillons migrateurs...
Avec de tels érudits écologistes, je n'ai pas peur de laisser la place !


Nicole Moumen


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Notre histoire | Votre visite | Groupes | Evénements 2017 | Restauration | Le blog de Nicole | Ils ont aimé ! | Vidéos | A voir aux alentours | Informations pratiques | Actualité | Boutique