Jardins Secrets, le blog

Une évasion bucolique et originale sur 7000m2. Ouvert 7j/7 du 8 avril au 7 octobre 2018


Le blog de Nicole

L'éloge de la folie dans notre "Jardingue"



Mattéo, l’aîné des petits-fils de la famille a nommé « jardingue » le jardin fou de son grand -père. Ce grain de folie et d’originalité, ce soupçon d’excentricité sont autant d’éléments qui ont contribué à faire de nos jardins un lieu atypique. Nicole dévoile dans cet extrait de "Jardins Secrets, secrets de vie", tous les méandres nécessaires à l'accomplissement d'un jardin maîtrisé.



Nicole avec ses petits enfants Mattéo et Maël
Nicole avec ses petits enfants Mattéo et Maël
" Tous nos jardins se sont ainsi façonnés dans un désordre jubilatoire évoquant l’activité ludique des enfants plus que le pensum d’un maître d’œuvre patenté.
Sa manière de construire est chaotique, brouillonne, sans finalité apparente. Il joue à éparpiller ses chantiers comme les pièces d’un puzzle géant, les abandonnant de façon imprévisible pour faire des pâtés en mortier de chaux ou des dessins qu’il colorie avec une application d’écolier. Le fil d’Ariane paraît bien embrouillé et son ouvrage bien décousu mais il n’en n’est rien. De cette apparente incohérence surgit bientôt un jardin maîtrisé et rayonnant tel celui que je chéris entre tous Les Loges de la folie, parce qu’il illustre bien ce qu’il a fallu de violents bouleversements sur le terrain, de douloureuses remise en ordre dans sa tête et de chrysalides abandonnées pour aboutir à cet espace vivant, harmonieux et serein.
« Au fou ! Je suis chez les fous ! Enfermez-moi ici s’il vous plait » avait écrit sur notre livre d’or un visiteur qui avait intuitivement perçu toute la richesse de cette démarche singulière. Au départ pourtant, l’âpreté d’une terre bousculée, éventrée où quelques herbes poussent hirsutes au milieu des orties.
De cette parcelle de terre sauvage, presque inhospitalière, nous faisons une aire de détente ensemencée d’un gazon rustique, ceinturée d’une barrière de bois. Un bouleau fluet et quelques touffes d’iris lui donnent un petit air de jardin. Les choses en restent là et chaque printemps ramène dans notre pelouse-prairie les boutons d’or, les pissenlits et nos trois filles assoiffées de soleil.

Un matin pourtant il me révèle ses intentions en dessinant sur une planche une grande croix. Il se tait me regardant un rien provocateur, guettant ma réaction :
- « Et alors ? Tu veux faire une église ? Un cimetière ?
- Devine, si tu trouves c’est que tu es… ».
Je l’interromps :
- « Oui, je sais, si je trouve c’est que je suis géniale ! Comme toi ! ».
Je suis agacée mais cette boutade familière le fait toujours rire et je ris aussi.
- « Bon ! », reprend-il avec aplomb, « tu ne trouveras pas, je continue ».
Au centre de la croix il trace un rond.
- « C’est une fontaine ! » dit-il. Puis il enferme le tout dans un rectangle. « Ça, c’est une galerie en mélèze, comme un cloître et là, pour fermer, je fais deux tours ». Il me toise d’un air ravi. J’explose !
- « Non mais tu débloques ! Des tours dans notre jardin ! Tu veux jouer les châtelains ! Tu deviens mégalo ? ».
Je me calme un peu et pour tenter de l’attendrir :
- « Elle est jolie la pelouse et puis les filles ne pourront plus y jouer, prendre des bains de soleil et mes iris, et la barrière et le portillon… Tu vas tout arracher, tout casser ! ».
J’argumente tant bien que mal, m’empêtrant de plus en plus dans mon sentimentalisme.
Peine perdue ! L’idée est là qui va désormais s’intensifier, se développer, s’imposer, se concrétiser tôt ou tard. Je le sais comme il sait qu’il me faudra du temps pour adhérer mais que mon adhésion sera totale et définitive lorsqu’elle se produira. "

Extrait du livre "Jardins Secrets, secrets de vie", Nicole Moumen (Éditions Milan, 2004).
En vente à la boutique

Sonia Moumen


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Notre histoire | Votre visite | Groupes | Evénements 2017 | Restauration | Le blog de Nicole | Ils ont aimé ! | Vidéos | A voir aux alentours | Informations pratiques | Actualité | Boutique