Sans titre (5)

Un été aux abois

Les carnets de Nicole

Un été aux abois

La vision est surréaliste et semble appartenir à un rêve qui mettrait en scène un bal masqué un peu triste, sans musique ni danse. Les masques circulent dans les allées, s’attardent, se penchent sur les fleurs, émettent des sons étouffés. Seuls les yeux vivent. Derrière le masque dont certain révèle notre façon d’être (classique, pratique, …

Un été aux abois Lire la suite »

Stop les roses ! Ne soyez pas si pressées de fleurir…

Cette année, le printemps accomplit son travail avec frénésie : draperies de glycine, guirlandes de clématite accrochées aux tourelles, bourdonnement du marronnier sous l’assaut des butineurs, précocité des roses aux myriades de boutons si prometteurs… Et pourtant, un voile de nostalgie s’est installé sur notre jardin. A quoi sert en effet le festin que nous …

Stop les roses ! Ne soyez pas si pressées de fleurir… Lire la suite »

J’ai un bon médecin

Je connais un médecin dont le cabinet de consultation s’ouvre grand sous le ciel. Je m’y rends quotidiennement pour effectuer sur ses conseils une chorégraphie étrange. Je me ploie, je me plie, je me déploie, je me déplie, je m’écartèle, je m’étire et me ramasse, je saute, j’enjambe. Je sens mon sang courir, mes articulations …

J’ai un bon médecin Lire la suite »

La Machine ronde

Je n’aime pas voir arriver la nouvelle année. Je la trouve arrogante avec ses diktats de célébration puérile et de fête imposée. Elle me parait être une vieille sorcière qui cache sous son vêtement neuf des mystères et des secrets qu’elle nous révélera avec douceur ou brutalité selon son humeur. Lorsque j’étais plus jeune, la …

La Machine ronde Lire la suite »

Retour haut de page